Artistes (2016)

Suren Barry

PIANO

Photo - Suren Barry

Suren Barry est bien connu des publics canadiens et son travail de concertiste l’a aussi amené à l’étranger. Il a donné des récitals à La Chapelle historique du Bon Pasteur à Montréal et a été invité à jouer à la Compagnie d’opéra canadienne à Toronto, à la George Eastman House de Rochester (NY) et au festival « Im Hayastan » à Yerevan (Arménie).

Suren est bachelier en musique de l’Université Carleton, a une maîtrise en piano et littérature de la Eastman School of Music et est actuellement doctorant à l’École de musique Schulich à Montréal.

Richard Walshe

BARYTON-BASSE

Photo - Richard Walshe

En 2016, le baryton-basse Richard Walshe a fait ses débuts au Opera Holland Park en interprétant Colline dans La Bohème de Puccini dans le cadre du Programme pour jeunes artistes de Christine Collins.  Il a aussi interprété Figaro (Les noces de Figaro) et Amantio di Nicolai (Gianni Schicchi) au Royal Academy Opera auprès des chefs d’orchestre Jane Glover et Peter Robinson.

Parallèlement à son art lyrique, Richard a aussi donné des récitals et joué Dichterliebe de Schumann, Let Us Garlands Bring de Finzi, A Westcountry Trilogy de Sander et Songs of Travel de Vaughan Williams.  Et comme soliste dans les oratorios, Richard a interprété le Requiem de Brahms, le Messie de Handel, la Cantata BWV 203 Amore Traditore de Bach, Pilate et le Christ dans la Passion de St-Jean de Bach, Zebul dans Jephtha de Handel et la 9e Symphonie de Beethoven.

Richard a obtenu une bourse pour étudier à l’Académie royale de musique en 2010 et son diplôme avec distinction en 2014.  Il a été accepté au Cours du Royal Academy Opera dès septembre 2016 et continuera d’étudier avec Mark Wildman et Iain Ledingham.  Pendant son séjour l’Académie, il a aussi suivi des cours avec des experts en opéra, Lieder et chant anglais : Simon Keenlyside, Roderick Williams, Florian Boesch et Wolfgang Holzmair.

Il a aussi interprété Melisso dans Alcina de Handel pour l’opéra de l’Académie royale, mis en scène par Olivia Fuchs e dirigé par Iain Ledingham.

Richard est reconnaissant des possibilités de travail comme soliste offertes par le programme britannique postdoctoral Help Musicians, le Countess of Munster Trust, le Toni V Fell Trust et le Josephine Baker Trust.

Karin Osbeck et Matilda Lindholm

Photo - Isaac Chalk

Photo par Ewa Malmsten Nordell (FOTOF'RALLA)

Karin Osbeck
Mezzosoprano
Lauréate de la Bourse Jenny-Lind 2016

L’Académie royale de musique de Suède et les People’s Parks and Community Centers de Stockholm ont octroyé la bourse Jenny-Lind 2016 à la mezzosoprano Karin Osbeck. Karin a eu son premier cours de musique à 13 ans et rêve depuis de devenir chanteuse d’opéra car, selon elle, l’opéra touche profondément les gens.

Karin étudie actuellement au University College of Opera à Stockholm (Suède). Elle a fait son primaire à l’école Kulturama qui se concentre sur les arts de la scène, et à la Junior Academy de Stockholm et l’école de musique Vadstena de Suède. Pendant ses études, Karin a interprété le guerrier dans The Son of Heaven à l’Académie Vadstena et Chérubin dans les Noces de Figaro au vieux théâtre Vadstena. Karin a aussi été soloiste dans les œuvres religieuses de Buxtehude, Mozart, Rossini, Roman et d’autres encore.

Matilda Lindholm
Pianiste

Matilda a commencé à jouer du piano très jeune avec sa grand-mère. Dès l’âge de six ans, elle prenait des cours avec un professeur de musique. Matilda a étudié à l’École de musique Adolf-Fredrik à Stockholm (Suisse) et à 10 ans, elle passait quatre examens de piano des Associated Boards of the Royal Schools of Music. Après son secondaire, Matilda est passée à l’école de musique Vadstena (Suède) ou elle s’est intéressée à l’association interprétation et musique de chambre (voix et piano). Matilda est en deuxième année au Royal College of Music à Stockholm; elle joue des pièces solo, de la musique de chambre avec différents ensembles et accompagne des chanteurs. Elle a aussi joué à plusieurs ateliers de maître avec des musiciens suédois de renom. Outre sa passion pour la musique, Matilda adore les animaux. Son cheval préféré s’appelle Carmenzita.

Isaac Chalk

VIOLA

Photo - Isaac Chalk

L’altiste canadien Isaac Chalk a reçu une éducation musicale des plus complètes. En plus de sa formation d’interprète, il a eu la chance d’étudier le chant à la Maitrise des petits chanteurs du Mont¬Royal. M. Chalk est diplômé de l’Université McGill, où il a été récipiendaire de nombreux prix, dont la bourse Lloyd Carr¬Harris, consacrée aux cordes, et le prestigieux Violon d’Or, la plus importante bourse musicale au Canada. M. Chalk est aussi diplomé de l’université Mozarteum à Salzbourg.

En février 2011, il a fait ses débuts à Koerner Hall, à Toronto, où il a interprété le Concerto pour alto de Béla Bartók avec l’Orchestre du Royal Conservatory, sous la direction de Julian Kuerti. Mr. Chalk a été nommé Alto solo des Violons du Roy en juin 2013 et depuis s’est produit avec l’orchestre à Québec et Montréal ainsi qu’au Festival de Lanaudière, au Festival du Domaine Forget et en tournée au Canada et à l’international. Récemment, on a pu l’entendre comme soliste avec l’orchestre dans la Symphonie Concertante de Mozart.

Isaac Chalk tient à remercier la Sylva Gelber Music Foundation et le Conseil des Arts du Canada de leur généreux soutien.

Carson Becke

PIANO et DIRECTEUR ARTISTIQUE

Photo - Carson Becke

Carson Becke (1989) a déjà  beaucoup d’expérience comme soliste et comme chambriste, ayant joué entre autres au Canada, en Angleterre, en Écosse, en Irlande, en Allemagne, en Suisse, en Pologne, en Lettonie et à Trinidad et Tobago.  Il a joué à Wigmore Hall, St.Martin in the Fields, St.Georges Bristol, Champs Hill, Cadogan Hall, la Honeywell Music Room et au Centre national des arts du Canada ainsi qu’au Four Seasons Centre à Toronto.  Il a aussi participé au Festival de Verbier, au Festival international de musique de chambre d’Ottawa et au Fringe Festival d’Edimbourg. Et au cours des  cinq dernières années,  il a été l’artiste en résidence puis le directeur artistique du Festival Pontiac Enchanté, une série de concerts, à Luskville (Québec).

Carson est né à Ottawa (Canada) et  s’est mis au piano à cinq ans avec son arrière-grand-mère, Mary Mackey.  En 2005, il est allé au Royaume-Uni pour étudier à la Purcell School of Music avec Ilana Davids (piano) et Jonathan Cole (composition).  Une fois diplômé de Purcell,  il a obtenu une bourse pour poursuivre ses études à l’Académie royale de musique de Londres avec Tatiana Sarkissova.  Il a terminé son baccalauréat avec distinction en juin 2011.  Il a amorcé sa maîtrise en 2013 au Hilda‘s College à Oxford et obtenu sa maîtrise en octobre 2015.

Depuis qu’il est au Royaume-Uni, Carson a remporté plusieurs prix tels le Concours international de piano S.V. Rachmaninov (Russie 2006), le  Concours de la BBC pour jeunes compositeurs  (2007)  et d’autres prix de l’Académie royale de musique.  Il a également décroché la bourse d’études en arts du spectacle de la BBC en 2007. Plus récemment, il a gagné le prix du meilleur candidat canadien au Concours de la Royal Overseas League et obtenu deux bourses d’études de la Fondation de musique du Canada Sylva-Gelber.

Sa composition,  « Three Nocturnes for Orchestra » a été interprétée par la Purcell Symphony Orchestra au Royaume-Uni et l’Orchestre de musique de chambre d’Ottawa au Canada en plus d’être diffusée sur les ondes de la BBC3.  Des membres de la BBC Symphony Orchestra ont enregistré et interprété une composition de moindre envergure « John Keats: On Death » lors de bals de finissants.

Carson se prépare maintenant au doctorat en musicologie au Magdalen College de l’Université d’Oxford.  Sa recherche porte sur les débuts de Richard Strauss. Il travaille aussi en parallèle à un projet d’enregistrement de plusieurs CD des premières œuvres de Strauss au piano, en musique de chambre et musique vocale.  Les deux premiers CD seront disponibles sur iTunes au début 2016.  Il enseigne le piano au Magdalen College à Oxford et il continue d’étudier avec Hinrich Alpers à Berlin avec l’aide du programme de Bourse Conway de l’Université d’Oxford.